samedi 3 mai 2014

CONTEMPORAIN - Neva

Après 38 mails et une première date trouvée puis annulée, 4 fines bouches, ayant réussi à dégoter des babysitter pour garder leurs minus respectifs :-), se retrouvent autour d'une belle table moderne : Neva. 

Malgré un choix entre 5 entrées et tout autant de plats et de desserts, nous choisissons les mêmes choses à chaque fois. On est pas amis pour rien ! Je ne pourrais donc vous montrer que 2 des entrées, idem pour les plats et desserts. 

A l'attaque ! 

Pour commencer : tartare de veau et couteaux, écume d'une marinière, bouillon à la feuille d'avocat. 
Le mélange du veau cru et des couteaux fonctionnent parfaitement et le tout est relevé par le bouillon très parfumé.  



Autre entrée : poulpe à la plancha, crozets comme un risotto, écume de parmesan.
TRÈS gros coup de cœur pour ce plat plein de saveur où les crozets, crémeux à souhait, fondent en bouche tout comme les poulpes.


Nous poursuivons avec les plats.
Choix des femmes : volaille tendre et croustillante, déclinaison de carottes, poudre de cumin, sauce suprême. Alors, comment vous dire ..... de la volaille goûteuse et tendre à ce point c'est du grand art ! Quelle cuisson magnifique ! Seul petit bémol sur le plat, la déclinaison de carottes qui est trop gentillette. On aurait aimé des légumes gourmands et travaillés pour faire un plat grandiose.


Choix des hommes : ris de veau crousti-fondant, céleri rôti au cidre, pommes Granny Smith, jus de viande. Il s'agit du plat signature de la chef et quel plat ! Là aussi, elle fait la démonstration de sa parfaite maîtrise des cuisson. Le ris de veau est sublime. Le jus de viande qui l'accompagne est puissant et le tout fonctionne merveilleusement bien avec les légumes.


Place au dessert avec les bananes, caramel fleur de sel, cacahuètes, crème glacée. Que c'est gourmand comme dirait le chef Lignac dans Top Chef. Un vrai bon dessert, moelleux, qui fond et qui craque.


Pour l'autre choix, il s'agira du dessert signature du chef pâtissier : la sphère déstructurée au chocolat pur origine, façon poire Belle Hélène. Mamamia que c'est bon ! Il n'y a rien d'autre à rajouter. 

video

Verdict : il faut en vouloir un peu pour aller au fin fond de ce bout du 8ème arrondissement mais la cuisine de Beatriz Gonzales et les desserts de Yannick Tranchant méritent absolument le détour. Des beaux produits, des magnifiques cuissons et beaucoup de gourmandises, le tout dans un menu d'un rapport qualité/prix superbe. 

Neva
2 rue de Berne - 75008
Fermé le dimanche. 
Menu à 37€ (+5€ pour le ris de veau et 3,5€ pour la sphère)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire